Banniere tempo

Historique de Douvres

Douvres et son histoires

 

Le site de DOUVRES LA DÉLIVRANDE est déjà peuplé à l'âge préhistorique. D'après les études de l'abbé MARIE, historien de la commune, la naissance de DOUVRE comme village remonterait à 2200 ans. Après l'établissement des Celtes, le village s'est développé, puis s'est structuré profitant d'une voie Romaine et d'une situation géographique intéressante.

À l'époque gallo-romaine, existe un lieu de culte en l'honneur de la Déesse Mère (statue retrouvée en 1942 à Saint-Aubin et exposée au Musée de Normandie).

 

 

1365685288 img146

 

Au culte païen succède dès la christianisation de la région un culte marial, une première chapelle est construite. Elle est détruite en 830 lors de raids Vikings. Les premiers Douvrais dont nous connaissons les noms sont OSBERN et sa femme MURIEL ; contemporains de Guillaume le CONQUÉRANT, ils fondent la " Maison de DOUVRE ", leur domaine deviendra Baronnie.

1368995182 la delivrande
14 20douvres 20la 20delivrande 20la 20grande 20rue

 

Cette famille donnera deux archevêques d'York, un évêque de Worcester et un de Bayeux (Beaudoin de Reviers, comte du Bessin et Vicomte de Douvre, devint Comte du Devon et de l'île de Wight et fonda l'abbaye de Quarr où il fut enterré). Vers 1150, la chapelle est reconstruite sur le lieu où, d'après la légende, est retrouvée grâce à un mouton, l'image de la Vierge de la chapelle précédemment rasée. Dans les siècles qui suivent, l'essor de la cité se poursuit, la Délivrande se développe, là où de nombreux pèlerins convergent, humbles ou célèbres tel Louis XI qui s'y rendra en 1470 et 1473. Le bourg de Douvres se développe autour de l'église Saint-Rémi par l'implantation d'exploitations agricoles.

 

Douvresladeliv 20 10

 

Les établissements religieux se construisent aboutissant aux XIXème siècle à la création de 3 Communautés religieuses. En 1839 le bourg de la Délivrande est définitivement unifié dans sa totalité à la commune de DOUVRES. La population est de 2041 habitants en 1841.

La prospérité du pays au siècle dernier s'affirme grâce notamment à l'installation du chemin de fer (1869) qui assure la venue des pélerins en grand nombre, et facilite le transport des productions agricoles locales vers Caen.

Depuis 1960, la commune - qui en 1973 s'agrandit de Tailleville en tant que commune associée - parallèlement à son urbanisation contrôlée entend maintenir, préserver et développer les composantes qui concourent à son équilibre harmonieux, à savoir :

  • une activité économique offrant des emplois sur place
  • des équipements publics de qualité
  • un mouvement associatif actif
  • un commerce dynamique
  • un environnement agréable.

Avec plus de 5 000 habitants, Douvres la Délivrande a donc beaucoup d'atouts qui permettent d'envisager l'avenir de la commune avec sérénité.

 

Douvresladeliv7

Le blason

blason

La commune de DOUVRES a demandé le 7 Juillet 1958 que son nom soit désormais DOUVRES LA DÉLIVRANDE afin qu'y soit rattaché le nom du pèlerinage le plus célèbre de Normandie.

Dès 1936 d'ailleurs, un blason de la commune a été créé avec la volonté d'y intégrer l'image de la Vierge de la Délivrande.

On y retrouve donc :

  • une madone d'argent représentant la statue même de la vierge noire de la DÉLIVRANDE
  • un aigle d'or à deux têtes et aux ailes déployées. C'est l'évocation des armes du Chapitre de la cathédrale de BAYEUX qui fut propriétaire du territoire sur lequel était bâtie l'ancienne chapelle du pèlerinage.
  • les remparts évoquent la baronnie dont le plus célèbre occupant fut Thomas de DOUVRE, Ier Archevêque d'YORK, compagnon de Guillaume le CONQUÉRANT
  • Quant à la devise qui court en bas des armes : DUBRA FONS IN CAMPIS (Douvres, source de la plaine), elle évoque la source d'eau jaillissante du " vitouard " intermittent qui sort de la Baronnie et qui arrose ce coin de plaine en alimentant le ruisseau de la Douvette et rappelle aussi la frontière qui séparait en leur temps deux peuples gaulois.

 

 

Source :  http://www.douvres-la-delivrande.fr/tourisme-et-patrimoine/patrimoine-civil.html